Catégories
Dracenie

Chloé Chaume enchante à nouveau le public du Château Roubine

Il y a des moments dont on voudrait qu’ils ne s’arrêtent jamais. Moments de grâce, suspendus ce samedi soir sur un des transats rose de la « tournée » des musicales dans les vignes de Provence… Marie-Jeanne Chauvin et Valérie Rousselle, l’hôte de la soirée dans sa propriété du Château Roubine, ont fait un pari, et elles l’ont gagné.

Choisir pour thème de cette soirée estivale celui de la mère et l’enfant(ou la grand-mère et l’enfant), celui de l’amour, celui de la vie, cela ne consistait pas « sur le papier » à faire le plus facile des choix. Mais le public, fidèle à ce rendez-vous de l’amitié, de l’excellence et de l’émotion a été là, cette année encore nombreux. Touché par l’ envoutante prestation de l’artiste lyrique Chloé Chaume et par le témoignage d’amour de la propriétaire du château envers son petits-fils.


La sonorisation a su mettre en valeur les sonorités tendres ou brillantes du Bösendorfer, un piano joué avec la maestria de la talentueuse pianiste Stéphanie Humeau, qui s’est dévoilée en grande soliste. Faisant de surcroit le lien avec humilité et brio avec les extraits d’opéra interprétés par la soprano Chloé Chaume.

Comme toujours, partie prenante dans le succès de cette soirée, la présentation pertinente et bienveillante de la musicologue Marie-Automne Peyregne a éclairé les profanes comme les initiés.

Le triomphe de Chloé Chaume

D’une douceur d’apparence naturelle, la soprano délivre sa voix pure au public comme une bénédiction, avec grâce, générosité et conviction. Elle a su surmonter cet exercice imposé et périlleux que de pouvoir enchainer des extraits d’opéra sans perdre, ni en intensité, ni en émotion. Et de l’émotion le public a pu en ressentir…

Chloé Chaume, essentielle, elle fait vibrer les âmes

Les chefs d’oeuvres retenus pour le répertoire de ce soir ont pu prendre vie comme par magie tant la soprano maîtrise son art. Dans cette sélection d’ Ave Maria, dans le stabat mater de Pergolese, dans l’aria extrait de la Wally (opéra d’Alfredo Catalani), dans « O mio babbino caro » de Puccini, et en particulier dans l’Ave Maria de Caccini(dont elle est probablement l’interprète contemporaine de référence) Chloé Chaume a réussi le prodige de faire vibrer les âmes.

Le prochain rendez-vous des musicales dans les vignes de Provence au Château Roubine, sera un rendez-vous de Jazz latino le 14 août 2021.

Où retrouver Chloé Chaume sur scène cet été?

Dans le cadre du festival un « violon sur la ville » de Royan avec Stéphanie Humeau (piano) au Château de Chaillonnay (à Saujon), le 24 juillet 2021 à 19h.

Au Château Vaudois de Roquebrune sur Argens (83) avec Luca Lombardo(ténor) et Stéphanie Humeau (piano), le Dimanche 1er août 2021 19h.

Au Château de la Gaude d’ Aix-en-Provence avec Luca Lombardo(ténor) et Stéphanie Humeau (piano), le Lundi 2 août 2021 19h.

Dans le cadre du festival sous les étoiles, en la Chapelle de la Nartelle à Sainte Maxime avec Norah Amsellem (soprano), Claudia Sasso (soprano) et Stéphanie Humeau (piano), le Vendredi 6 août 2021 21h30.

Au prieuré de Voulton (77) avec Jérôme Verrecchia (baryton) et Stéphanie Humeau (piano), le Samedi 28 août 2021