News

Jazz latino au Château Roubine de Lorgues

Michel Pellegrino

A la fin des années 50, de Cuba jusqu’au Brésil, le Jazz latino s’est fait submerger par la vague Bossa… Une vague Bossa qui a tout naturellement conquis ce samedi soir le public du Château Roubine cru classé. Une fois de plus, Michel Pellegrino multi-instrumentiste, historien de la musique et son quartet, ont fait le plein d’applaudissements.

Quelle fierté de recevoir en Dracénie(un territoire qui attire), autant de nationalités, d’hommes et de femmes venus célébrer la convivialité, la liberté de danser, de chanter, de s’évader en musiques dans un cadre majestueux au son d’une musique qui inspire la joie.

Une soirée sous le signe de la liberté et du voyage

Exportant dans plus de 40 pays, le Château Roubine a pour habitude d’amener ses produits vers les consommateurs d’une grande partie de la planète. Ce soir, c’est une partie du monde qui est venu au Château. Valérie Rousselle la propriétaire a ainsi pu rendre hommage aux nombreuses nationalités présentes ce soir. Russes, chinois, norvégiens, belges, suisse, anglais, danois, luxembourgeois, hollandais…

Entourée de sa fille et de son fils, la vigneronne* a pu partager son émotion lorsqu’elle a évoqué son père disparu. Un homme amateur de Jazz qui a eu la chance de rencontrer à Saint-Germain des Prés, les légendes de ce courant musical(Dizzy Gillespie, Duke Ellington, Charlie Parker, Bud Powell, Sidney Bechet, Miles Davis…) toujours aussi populaire qu’est le Jazz.

Le Jazz latino rencontre le succès au Château Roubine

Avec les Bossa Jazz de Carlos Jobim (Águas de Março, Girl of Ipanema, Samba de uma nota so, Agua de beber, Brazil…), Luiz Bonfà (Manha de Carnaval), le Quartet de Michel Pellegrino a pu réveiller en cette soirée d’été bien des émotions parmi le public. Du reste ce soir, le festival a été victime de son succès puisqu’ il a fallu ajouter des chaises et transats afin de permettre à chacun, de pouvoir recevoir la musique dans les meilleures conditions.


En pédagogue de la musique et de son histoire, Michel Pellegrino ce grand monsieur (régional de l’étape de surcroit!) a évoqué les quelques français qui ont su rentrer dans l’histoire de la bossa nova. Parmi eux, Michel Fugain, Georges Moustaki, Claude Nougaro et bien sûr Henri Salvador qui dans les années 40 avait déjà découvert la bossa nova.

L’ équipe de Marie-Jeanne Chauvin va poursuivre sa route jusqu’au 17 septembre 2021 en enchainant une douzaine de nouvelles dates. Il faudra désormais attendre l’année prochaine pour la retrouver au Château Roubine, lors d’un de ces rendez-vous musicaux, moments privilégiés de partage, de convivialité et d’humanité.

*Madame Valérie Rousselle, est propriétaire des Châteaux Roubine et Sainte-Béatrice à Lorgues et du domaine de Chante Bise à Suze-la-Rousse . Elle a reçu les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 2017.